fren

Notre cycle de conférences au Québec

Cycle de conférences

Au Québec du 13 au 22 février 2020

__________________________________

Université de Montréal

Date : jeudi 13 février 2020, débute à 12h00

Lieu : Pavillon Marie-Victorin B-253

90, avenue Vincent-d’Indy

Gratuit et ouvert à tou.te.s

Conférence midi organisée par le Groupe de l’Évaluation et la mesure en éducation à l’aide des TIC – GRIÉMÉtic

Plagiat et fraude académique

RÉSUMÉ

L’explosion des cas de fraude scientifique et de plagiat conduit à constater que l’ordre académique et l’ordre juridique n’offrent pas de réponses satisfaisantes. Les méthodes développées dans le cadre de recherches et actions conduites ces quinze dernières années seront brièvement exposées. Le 1er thème abordé, structurant, sera celui des 10 conséquences d’un plagiat ou d’une fraude afin que chacun appréhende la nature du problème en abandonnant le niveau de la logique de la cause (plagiat donc sanction). Le 2e thème, dynamique, montrera comment on devient plagiaire, ou non, et que l’acquisition d’un caractère déviant se détermine dès le doctorat. Le 3e thème sera celui des profils de fraudeurs. Il s’agit ici de sortir de la logique binaire « bon vs. mauvais » scientifique, « coupable vs. victime », etc. On apprend à reconnaître les types de délinquants et à communiquer avec eux, voire à les éviter, et à les sanctionner et à les éduquer quand cela est possible.

Cette conférence a deux objectifs :
– Procurer une grille de lecture aux participants afin qu’ils sachent détecter comment s’installe le comportement de « délinquants de la connaissance ».
– Procurer des exemples sur les médiations que propose l’Institut IRAFPA pour aider à traiter de situations de conflit complexes dans des cas qui mettent en scène divers acteurs (doctorants, professeurs, administrateurs, auteurs, journalistes…).

CONFÉRENCIÈRE

Michelle Bergadaà est professeure à l’université de Genève et Présidente de l’Institut international de recherche et d’action sur la fraude et le plagiat académiques (IRAFPA).


____________________________________

Université du Québec en Outaouais (UQO)

Date : lundi 17 février 2020, de 11h30 à 12h30.

Lieu : Café-bar Le Tonik

Gratuit et ouvert à tou.te.s

Plagiat et fraude académiques : en parler c’est déjà agir

La professeure Michelle Bergadaà, présidente de l’Institut International de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académiques (IRAFPA) depuis 2004, présente une conférence à l’UQO, le lundi 17 février 2020, dans le cadre d’une tournée du Québec. ‘Plagiat et fraude académiques : quand parler, c’est agir’.


__________________________________

Université du Québec à Montréal (UQAM)

Date : 20 février 2020, 12h45 à 13h45

Lieu : Université du Québec à Montréal, pavillon Judith-Jasmin, Salle des Boiseries (J-2805)

Gratuit et ouvert à tou.te.s

RÉSUMÉ

Les cas de fraudes scientifiques et de plagiats ont explosé ces dernières années. Or les ordres académiques et juridiques n’offrent pas de réponses satisfaisantes sur leurs causes. Après une brève présentation des méthodes développées au cours des quinze dernières années à l’IRAFPA, trois enjeux seront abordés. D’abord, les 10 principales conséquences d’un plagiat ou d’une fraude serviront à appréhender la nature du problème hors d’une logique de la cause. Ensuite seront présentées des trajectoires menant ou non au plagiat et à l’acquisition d’un caractère déviant – qui se détermine dès le doctorat. Finalement, pour sortir de la logique binaire « bon vs. mauvais » scientifique, « coupable vs. victime », des profils de fraudeurs seront détaillés. L’objectif est de reconnaître les types de « délinquants du savoir » afin de pouvoir communiquer avec eux et, si possible, à les mener à une plus grande intégrité.

CONFÉRENCIÈRE

Michelle Bergadaà est professeure à l’université de Genève et Présidente de l’Institut international de recherche et d’action sur la fraude et le plagiat académiques (IRAFPA). 


________________________________

Université Laval – Québec

Date : Vendredi 21 février 2020, 12h,

Lieu : Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413

Gratuit et ouvert à tou.te.s

Organisé par l’IDÉA

RÉSUMÉ

L’objectif de cette conférence sera donc de procurer une grille de lecture aux participants pour pouvoir détecter comment s’installe le comportement de « délinquant de la connaissance ». Il sera aussi question d’apporter des exemples de médiations pour aider à traiter des situations de conflit complexes dans des cas qui mettent en scène divers acteurs (doctorants, professeurs, administrateurs, auteurs, journalistes, etc.).

CONFERENCIERE

Michelle Bergadàa est professeure à l’Université de Genève depuis 1997. Elle a obtenu un MBA, puis un Ph. D. à l’UQAM sur le thème « The Role of Time in the Action of the Consumer ». Intriguée de constater que le Web révolutionnait le savoir et le caractère exponentiel du plagiat universitaire, elle a créé, en 2004, le site collaboratif « Responsable ». Elle diffuse alors ses travaux de recherche via le Web pour dynamiser la réflexion sur l’intégrité scientifique. Son travail fait l’objet de nombreux échos médiatiques internationaux. Elle a publié plusieurs articles scientifiques sur ce thème. Son dernier ouvrage est Le plagiat académique : comprendre pour agir (L’Harmattan, coll. Questions contemporaines, 2015). En 2016, elle fonde et devient présidente de l’Institut International de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académiques (IRAFPA).

________________________________